De quoi Macron est-il le nom ?

Certains se demandent sérieusement à présent si le jeune Macron, dont les mieux informés par les merdias « mainstream » ont appris l’existence il y a moins de 3 ans, et les autres comme moi il y a environ 6 mois, si le Macron/Mammon, dis-je, ne serait pas directement échappé d’un asile de fous.

Il est vrai qu’il a trouvé (sauf bidonnage des résultats électoraux ?) environ 8 millions de dérangés presque aussi atteints que lui pour lui donner leur vote…

Cependant, ceci n’infirme en rien la thèse selon laquelle Macron pourrait bien souffrir d’un…. « pèt’ au casque ».

En attendant que le gauchisme soit reconnu comme une maladie mentale à part entière, comme le demandent un Adrien Abauzit ou un Romain Guérin, force est de reconnaître que le candidat « d’en marche » donne des signes inquiétants d’aliénation mentale.

Ses hurlements au cours de ses meetings font penser à de l’hystérie, maladie qui n’est pas réservée aux femmes, mais peut comme on le voit toucher également les chapons.

L’énergumène a par ailleurs menacé de quitter le plateau de la chaîne qui va organiser le débat entre Marine Le Pen et lui, si jamais son adversaire politique « devenait trop agressive ».

Outre l’inversion accusatoire typique du gauchiste que cette sortie manifeste (car enfin, au contraire de Macron l’hitléro-compatible, et quoi qu’on pense de la fille Le Pen, je ne l’ai jamais entendue glapir, même quand elle a exécuté son père pour des motifs politicards inavouables), nombreux sont les internautes qui ont diagnostiqué à cette occasion en Macron un pervers narcissique pur jus, selon la définition qu’en donnent les normes psychiatriques en vigueur.

La perspective d’avoir à la tête de la ripoublique un caractériel qui ira bouder et pleurer dans son coin lorsque quelque Poutine lui aura dit « quelque chose de pas gentil » à un sommet de l’Europe n’est pas franchement enthousiasmante. Espérons qu’il ne nous fera pas un caca nerveux en appuyant sur le bouton rouge de l’arme nucléaire.

Dans un excellent article sur le phénomène psychiatrique Macron, le site Riposte Laïque, qui évidemment est LOIN d’être ma tasse de thé !!!, note ceci :

Hitler était affecté d’un complexe répertorié sous le nom de « complexe du Messie » (dit aussi « complexe du Christ » ou « complexe du Sauveur »). Ce terme désigne l’état psychique d’un individu qui croit être un sauveur ou qu’il est destiné à le devenir.
[…]
Macron déclare volontiers à la presse qu’il est investi d’une « vision », d’une mission qui transcendent le politique.

D’autres commentateurs venus de tous horizons comme on dit plaisamment, voient en Macron un cocaïnomane : certains schnouffés actuels ou repentis pensent avoir reconnu des symptômes typiques, bien qu’ils précisent que Macron serait plutôt adepte de  la voie intraveineuse, au vu de son comportement. Et de conclure : « il est chargé, le gars ». C’est très drôle, mais même si cela est vrai, cela n’explique pas tout.

Union de prières, donc pour le 7 mai prochain….Je signale les litanies mises en ligne à cet effet sur le blog catholicapedia.

EDIT : quelques minutes après avoir publié cet article, je découvre cette vidéo que ERTV vient de mettre en ligne ! Clin d’oeil de la Providence, certainement !

Publicités
Cet article, publié dans Mondialisme, Politique, Ripoublique, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.