Analyse désabusée de notre post-société

Je viens de découvrir cet exposé donné en 2012 dans le cadre des rencontres du « CEP« , et ne peux que souscrire aux propos de ce monsieur. Le titre de sa conférence ne me semble pas bien choisi en revanche. J’aurais dit « L’homme qui se fait dieu dans la post-société contemporaine« .

En effet nous survivons comme nous le pouvons, parce que nous ne pouvons faire autrement, dans une post-civilisation retournée à la barbarie, dans une post-société devenue totalitaire, dans un nouveau monde proprement infernal où tous les préceptes chrétiens ont été rigoureusement intervertis, où la haine envers le prochain est devenue la norme, une haine généralisée que les élites qui asservissent le bétail votant travaillent à alimenter sans cesse…

Publicités
Cet article, publié dans Doctrine, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.