– Judéo-chrétien ! -Toi-même, #@~&¤!!!

Je livre un petit mouvement d’humeur qui me saisit à chaque fois que j’entends cette expression de novlangue créée par nos ennemis, dans la bouche d’un ami ou présenté comme tel.

Bon. Que les mécréants ou les pseudo-catholiques conciliaires l’utilisent (*), et le répètent en boucle comme des abrutis, passe encore : tout le monde ne peut pas être éclairé par la Foi, ni avoir un minimum de culture religieuse. La plupart des gens qui se prétendent catholiques, nous le savons, n’ont pas le niveau de connaissance du catéchisme élémentaire.

Que des gens qui se disent ouvertement catholiques donnent dans le panneau, en revanche, cela m’exaspère au plus au point. Alors justement, je vais m’employer dans cet article, à mettre les choses AU POINT !

*****

Tout d’abord, le terme « judéo-chrétien » a  été inventé au 20ème siècle par des juifs, pour faire croire qu’ils étaient chez eux dans les pays traditionnellement catholiques. Son emploi sous-entend que non seulement ils ont le même droit de cité que nous sur nos terres, mais que de plus, nos deux religions sont voisines et qu’un juif ou un Catholique c’est à peu près la même chose.

Premier léger souci : la France étant un pays Catholique, Fille aînée de l’Eglise, on doit en conclure qu’historiquement parlant, les juifs ne sont pas chez eux en France, pas plus d’ailleurs que les sectateurs des autres fausses religions. Au fil des siècles, ils ont été maintenus dans des quartiers séparés, entre eux. Il s’agissait d’une mesure élémentaire de protection des Catholiques. (1) Rappelons à ce sujet que l’Eglise – la vraie évidemment, celle d’avant vatican 2 – défend expressément de faire des affaires avec un juif, de travailler pour lui, etc. (Concile d’Avignon en 1209, et des dizaines d’autres)

Comme les autres fausses religions, la juiverie était  tolérée à la condition expresse que ses adeptes ne nuiraient pas aux Catholiques. Moyennant le respect de ces conditions, les juifs étaient protégés par l’Etat et l’Eglise au même titre que les Catholiques, et ils avaient même le droit de pratiquer leur culte.

Malheureusement, si certains juifs ont su se tenir tranquilles, ce n’était pas le cas de la majorité. (2) De fait, les exactions commises par les plus anti-chrétiens d’entre eux dans de nombreux pays d’Europe ont provoqué leur expulsion d’un peu partout (3) : on leur reprochait essentiellement des profanations d’Hosties, des meurtres de Catholiques (par haine pure, le talmud enseignant, tout comme le coran, que les infidèles peuvent être mis à mort quand ils ne servent en rien les intérêts du juif ou du mahométan, ou encore pour servir à des rituels sataniques), des vols, et la pratique de l’usure.(4)

C’est en effet le principe moteur de toutes les fausses religions, principe qui prouve que leur inspirateur n’est autre que le démon, que leurs « textes sacrés » prônent la mise en esclavage, le vol, le viol, le massacre des peuples des autres religions. Il n’est que de lire quelques paragraphes du talmud (5) pour prendre conscience de la haine viscérale que la religion dite « juive » (en réalité talmudique, puisque la religion juive a été abolie par Notre-Seigneur et a de fait totalement disparu lors de la destruction du temple de Jérusalem par Titus) voue aux Catholiques. C’est ainsi que St Paul, ex-juif converti, affirme sans détour et sous l’inspiration divine, dans la première épître aux Thessaloniciens, que les juifs « sont ennemis du genre humain ».

Pour l’anecdote, le site « Bibliothèque de combat » s’est amusé à recenser les divers endroits dont les juifs qui avaient « poussé le bouchon trop loin » (6) ont été expulsés, et ce depuis…l’empire romain ! C’est édifiant, et encore : non exhaustif !

juifs-expulsion

Depuis toujours, les juifs se sont alliés aux plus féroces ennemis du christianisme afin de nuire plus efficacement aux Catholiques. L’abbé Meinvielle, dans son petit livre Juifs, mystères et histoire, paru en 1964, relate qu’ils excitèrent dès l’antiquité les païens contre les premiers Chrétiens, afin d’obtenir la mise à mort du plus grand nombre possible, et il ajoute que des siècles plus tard ils s’allièrent aux hérétiques (Cathares, Hussites…puis luthériens) toujours dans le but de persécuter les Chrétiens. Les protestants, en particulier anglo-saxons (qui se disent très-abusivement chrétiens !), ont d’ailleurs gardé une « marque » juive évidente, au point qu’on a pu dire que le protestant américain type n’est qu’une espèce de « juif de synthèse », en tout point similaire aux juifs pur jus… kippa exceptée.

Il est donc absolument INSUPPORTABLE d’entendre des crétins continuer d’assimiler les Chrétiens et les juifs, qui sont si strictement opposés !  Le judéo-christianisme n’a JAMAIS existé. Il n’existe que la judéo-maçonnerie, qui quant à elle n’est hélas que trop réelle, et le terme de novlangue « judéo-maçonnerie » , comme tant d’autres du même tonneau, n’a été forgé que pour faire avaler de nouvelles couleuvres aux malheureux « catholiques » qui sont assez lâches pour continuer d’ignorer l’Histoire de leur pays, et les dogmes fondamentaux de leur religion.

Comme l’écrivait avec pertinence Edouard Drumond dans La France juive devant l’opinion (1887) :

« Le peuple juif a eu un rôle glorieux entre tous dans l’histoire des nations. La Grèce nous a donné les chefs-d’œuvre du genre humain. Rome a conquis le monde par les armes. Israël a été le gardien de la Promesse au milieu de l’universelle idolâtrie. Cette mission est la plus magnifique de toutes, mais enfin elle est finie. De ce qu’on a été déicide, il ne s’ensuit pas qu’on ait le droit d’opprimer à perpétuité des peuples qui n’ont pas crucifié le bon Dieu… »

****

Conclusion : la prochaine personne qui me parlera en face de « judéo-christianisme » saura pourquoi je lui aurai collé une paire de claques !

*****

Notes : 

(*) Hervé Ryssen fait cette remarque pertinente dans son ouvrage La Guerre eschatologique : « [Alain de Benoist]  a une fâcheuse tendance à associer le judaïsme et l’Église catholique, de manière parfaitement inepte. La vérité est que le “judéo-christianisme” qu’il évoque n’existe guère que dans la bouche des intellectuels juifs ou des goys judaïsants, imprégnés de cosmopolitisme médiatique. Il est évident que la civilisation européenne, depuis deux mille ans, est helléno-chrétienne, et certainement pas “judéo”. »

(1) Ainsi Pie XI écrivait-il en 1939: « Nous constatons chez le peuple juif une inimitié constante vis-à-vis du christianisme. Il en résulte une tension perpétuelle entre Juif et Chrétien, qui ne s’est à proprement parler jamais relâchée. La haute dignité que l’Eglise a toujours reconnue à la mission historique du peuple juif, ne l’aveugle pas cependant sur les dangers spirituels auxquels le contact avec les Juifs peut exposer les âmes. » in Encyclique Humani Generis Unitas.

(2) Dans son ouvrage L’anti-christianisme juif, le journaliste et essayiste Martin Peltier recense et explique les persécutions que les juifs ont fait endurer aux Catholiques au fil des siècles.

(3) Voici ce que disait des juifs  Mgr Lefèbvre, en 1994 : « Mais eux, dès qu’ils le pouvaient, travaillaient contre les catholiques, contre les chrétiens. Ils ont toujours oeuvré contre l’Église. Ils n’ont jamais voulu accepter de se soumettre à aucune loi d’un État chrétien. Ils sont toujours demeurés en dehors et cela dans tous les domaines. C’est ainsi qu’ils sont parvenus à mettre la main sur toutes les institutions financières tout en n’admettant pas les lois des pays dans lesquels ils vivent. », in C’est moi, l’accusé, qui devrais vous juger.

(4) Nombre d’ouvrages historiques et d’apologétique chrétienne relatent ces exactions. Je possède entre autres le rare Recueil de miracles eucharistiques du Père Eugène Couet (non numérisé par google au moment où j’écris ces lignes).
Sur le meurtre rituel chez les « juifs » (=talmudistes), on peut lire avec intérêt l’ouvrage de Henri Desportes, consacré à cette abomination depuis ses origines jusqu’au 19ème siècle : Le mystère du sang chez les juifs de tous les temps.

(5) On peut lire concernant le talmud, le petit livre de l’Abbé Rohling, intitulé Le juif talmudiste.

(6) Et le bouchon alla souvent fort loin, comme le note tranquillement l’abbé C. Barthélémy dans son livre Erreurs et mensonges historiques, volume 1, au chapitre consacré à l’Inquisition : « Une suite d’actes de vengeance, de barbare et odieux fanatisme : des croix mutilées, des hosties consacrées profanées, des enfants chrétiens crucifiés, firent cesser toute hésitation à l’égard de la conduite à suivre vis-à-vis des juifs. En 1485, on avait déjà découvert à Tolède une conspiration ayant pour but de s’emparer de la ville le jour de la Fête-Dieu, et d’exterminer tous les chrétiens. »

*****

Bibliographie complémentaire :

– Sur le blog La Question : l’anti-judaïsme de l’Eglise

– Sur le site L’Etendard, idem.

Sur la distinction entre anti-judaïsme et anti-sémitisme

Les papes et le talmud

– Mgr Delassus, La question juive.

– Adrien Arcand, A bas la haine

– Notice historique fouillée sur La question juive et le droit ecclésiastique

– Article Le crime rituel chez les juifs

– Jean Boyer, Les pires ennemis de nos peuples, les juifs.

– Abbé Chabauty, Les juifs, nos maîtres !

– Abbé Joseph Lemann (ex-juif converti), Les juifs dans la révolution française

– Abbé Louis Vial, Le juif sectaire ou la tolérance talmudique

– Léon de Poncins, Les juifs maîtres du monde

– Léon de Poncins, Le judaïsme et le Vatican

Récits autobiographiques de conversions :

– Judas de Cologne

– Tobie-Alphonse Ratisbonne

– Hermann Cohen

– Les frères Lemann

Petite liste de véritables convertis

Publicités
Cet article, publié dans Ennemis de Dieu, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour – Judéo-chrétien ! -Toi-même, #@~&¤!!!

  1. Ping : RÉPONDRE A UN ARTICLE : – Judéo-chrétien ! -Toi-même, #@~&¤!!! | splendeur de la vérité

Les commentaires sont fermés.