Un ouvrage intéressant

Voici un court extrait du livre prophétique La mosquée Notre-Dame de Paris, de l’auteur russe Elena Tchoudinova. Ce roman d’anticipation fut écrit en 2003, j’en recommande la lecture, même si elle peut avoir un effet dissolvant sur certaines personnes, car E. Tchoudinova semble bien penser (comme moi) que seul un miracle peut encore sauver la France et l’Europe.

En 2048, dans les catacombes de Paris où sont réfugiés les derniers Catholiques de la capitale (la France ainsi que tous les pays européens sont tombés aux mains de l’islam), l’abbé Lotaire raconte à une petite fille, Valérie, l’histoire de la FSSPX…

*****

« Rome est occupée par des antéchrists, mes enfants, dit le vieux Roi (1). Aurez-vous le courage, tous les quatre, de devenir évêques, pour que ne périsse pas cette messe à laquelle assistaient Charlemagne, Charles Martel, Clovis et Jeanne la Pucelle ? Ou préférez-vous que l’ancienne messe disparaisse avec nous ? Non, répondirent les paladins (2). Nous ne craignons pas Rome, nous ne voulons qu’une chose, c’est que vive la messe. Et, avant l’aube, les jeunes chevaliers dressèrent des tentes dans une grande prairie, car aucune salle du château n’était assez grande pour accueillir la foule qui affluait. Avant que le pape ait pu être informé, le vieux Roi et le vieux Duc avaient ordonné évêques les quatre paladins. Et le peuple en liesse jubilait. Et cela se passait il y a soixante ans, Valérie, tout juste soixante ans dans deux mois ».

« Et le pape alors ? »

« Il fut pris d’une grande colère. Si grande même, qu’il ordonna d’excommunier tous les partisans du vieux Roi et tous ceux qui assisteraient à la messe véritable. Il faut dire que, pas plus que les mauvais papes qui l’avaient précédé, il ne songea à excommunier ni les francs maçons, ni les communistes. Ah, excuse moi, Valérie, tu ne sais pas de qui je parle. Donc, le pape se fâcha et dit à tout le monde que désormais, le vieux Roi était son ennemi. Et que ses amis étaient les idolâtres, les polythéistes et les musulmans ».

« Les derrières (3) étaient ses amis ? Alors c’est vrai qu’il était l’Antéchrist ! ».

« Valérie, tu dois dire : les Sarrasins. Bon, mais le vieux Roi n’avait pas peur du pape, pas peur du tout. Il continuait à vivre tranquillement dans son château montagnard (4), veillait sur la Coupe du Graal, et il mourut trois ans plus tard, le cœur en paix. Voilà, c’est la fin de l’histoire ».

« Non, attends ! Et les chevaliers, tu sais les quatre chevaliers, quand le vieux Roi a été mort, ils n’ont pas eu peur du pape Antéchrist ? ».

« Je dois te dire, Valérie, que quand j’étais petit, je ne posais pas ces questions-là. Et je ne t’aurais pas raconté cette histoire, si j’avais su que tu les poserais ».

« Ils ont eu peur alors ? »

Le père Lotaire poussa un soupir : « Pas tout de suite, bien sûr. Ils ont tenu plus de dix ans, et ensuite, ils se sont mis à chercher discrètement un moyen de se réconcilier avec le pape. Et, de ce temps, le pape cherchait, mine de rien, à les diviser. Et même si le vœu du vieux Roi a été exaucé – la messe, la messe véritable est célébrée encore de nos jours, personne ne dit plus la fausse depuis longtemps -, cependant il reste très peu de prêtres ».

« Si peu que tu es le seul dans tout Paris ? ».

Eugène Olivier (5) entendit frémir le père Lotaire.

« D’où est-ce que tu sais ça ? En plus, c’est une question sotte. D’abord, nous étions deux, il y a encore très peu de temps. Ils ont attrapé et tué le père François l’hiver dernier seulement. Ensuite, dans tous les ghettos de Paris, il n’y a pas plus de trois cents chrétiens. Pour si peu de fidèles, un seul pasteur suffit tant bien que mal. Mais il y a encore à dire que s’ils me tuent, nos évêques ordonneront un nouveau prêtre. Un des moines des forêts de Bretagne ou un séminariste clandestin. Ils sont peu nombreux, mais ils existent. Nous n’allons pas nous laisser décourager, Valérie ».

Notes :

(1) Il s’agit évidemment de Mgr Lefèbvre

(2) Mgrs Fellay, Tissier, de Galareta et Williamson, sacrés en 1988.

(3) La petite Valérie appelle ainsi les mahométans en raison de leurs prières publiques qu’ils font le cul dressé en l’air.

(4) Ecône, en Suisse.

(5) Un adolescent qui tout en faisant semblant de dormir écoute en réalité l’histoire racontée par l’abbé.

Publicités
Cet article, publié dans Ennemis de Dieu, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.