Encore un exorcisme raté

Du temps que je lisais encore le blog « Nouvelles de France » (que j’ai quitté lorsqu’il s’est mis à sombrer dans la haine anti-catholique…haine dans laquelle il se vautre à présent régulièrement avec délices grâce à deux de ses editorialistes qui sont des fanatiques de l’ordure), une camarade catholique m’avait appris que Taubira, le succube à apparence vaguement humaine qui aide à la promotion du satanisme dans la post-civilisation  française, avait été exorcisée à distance (comme Hitler, paraît-il).

Sans grand’résultat. Enfin, ça, ce n’était pas ma camarade qui le disait, mais un simple fait constaté par tous.

Eh bien, il semble que le démon soit particulièrement expansif en ce moment : si l’on en croit le blog « Boulevard Voltaire », il laisse échapper de la gueule d’enfer de la malheureuse possédée des « torrents d’ordure » (sic l’article de « Bd Voltaire »), sans que ses pairs du « gouvernement » ripoublicain aient pu trouver quelque remède pour arrêter cette immonde diarrhée. Autant dire que le diable n’arrive plus à se contenir…

taub

On l’avait vue persécuter – comme juge, procureur et partie…- une pauvre femme qui avait eu le malheur de poster sur son blog une caricature de la démone sous la forme d’une guenon (dessin dont elle n’était même pas l’auteur et qui circulait alors partout sur internet !). Personnellement je préfèrerais être un singe qu’une démone, mais il faut croire que ce n’est pas l’opinion de Taubira, et pour cause : ces sortes de gens sont généralement des possédés volontaires.

On l’avait vue éructer sa haine contre les gens vertueux et contre la morale élémentaire, ce qui est sa raison d’être, si on peut dire.

Et là, patatra, le bestiau qui habite à l’intérieur – à supposer qu’il n’y en ait qu’un – se lâche soudainement et insulte de manière ordurière les « ministres » présents. Pas question pour lui (ou eux) de s’aller réfugier dans un troupeau de cochons, lesquels sont rares à l’Elysée. Ceux à quatre pattes du moins.

Voici ce que note le blog Boulevard Voltaire :

« De mémoire de journaliste, la cour de l’Élysée n’avait jamais résonné d’un torrent d’insultes comme ce fut le cas mercredi dernier à la sortie du Conseil des ministres où, interrogée sur le propos qu’avait tenu à son égard le député Gérald Darmanin, Christiane Taubira n’y est pas allée par quatre chemins.

Considérée par le jeune maire de Tourcoing comme étant « un tract ambulant pour le FN », le garde des Sceaux lui a répondu par un torrent d’ordures. Sans même prendre le temps de reprendre son souffle, elle a déclaré sans sourciller :« Lorsqu’une personne est à ce point pauvre, indigente, moralement, politiquement, culturellement, lorsqu’une personne est à ce point indifférente aux dégâts considérables qu’elle peut produire par ses paroles qui sont des insultes, qui sont surtout des déchets même de la pensée humaine, je n’en attends rien ». »

Je remarque que le « torrent d’ordures » n’a pas été rapporté : certainement était-il de nature à salir les yeux de qui serait forcé de le lire. Ceux de mes lecteurs qui ont entendu (ou lu) les abjections hallucinantes qui sortent de la bouche d’un possédé pendant l’exorcisme, peuvent imaginer le ragoût que ce devait être. Du coup, on peut se demander si ce « torrent d’ordures » (vous aurez noté la répétition par deux fois de cette expression dans l’article original), ne constituait pas la réponse incoercible du démon à un exorcisme qui, comme le premier, aurait été tenté à distance sur Taubira au même moment. Dans ce cas, il faut malheureusement reconnaître que l’exorcisme a encore échoué. Aussi bien, il ne me semble pas qu’il soit possible d’exorciser avec succès quelqu’un contre son gré.

La conclusion de tout ceci est que le bestiau à l’intérieur de sa sorcière tient bien la place et compte visiblement la garder, même si cela devient de plus en plus embarrassant pour les oligarques de son entourage : les athées ou plutôt lucifériens du « gouvernement » sont évidemment très démunis face à la situation. Il est quasi certain que plusieurs ont des démons, mais ils sont du genre plus « policés », à coup sûr.

sorciere

Taubira identifiée à une sorcière se rendant au sabbat sur son balai.

Le côté démoniaque devient tellement visible, même au yeux du « profane », que des caricatures font maintenant leur apparition dénonçant la véritable nature de Taubira, comme sur celle-ci où elle est identifiée à une sorcière, ce qu’elle est vraisemblablement si on convient d’appeler « sorcière » toute personne se livrant à un culte satanique. L’auteur de cette caricature, sans peut-être en avoir réellement conscience et tout en voulant dénoncer la haine de Taubira à l’égard de la France et de ses habitants, a en réalité perçu la nature satanique du personnage.

Quand des gens qui ne sont pas spécialement religieux, qui ne sont pas sensibles aux dimensions spirituelles des événements ni a fortiori aux « impressions » des deux esprits (des deux étendards, si vous préférez) dans la société civile, quand ces gens dis-je, en arrivent à avoir de telles intuitions, c’est qu’il se passe quelquechose. Une personne plus versé dans la connaissance de la démonologie que je ne le suis pourrait mieux que moi vous dire de quoi il s’agit : nous devons en attendant nous contenter de le « ressentir » à défaut de pouvoir l’analyser à fond.

Que Dieu nous garde et s’Il ne peut obtenir la conversion de cette misérable, qu’au moins Il protège la France ou ce qu’il en reste des menées homicides de ses démons (et de ceux de ses compères).  Pensons à réciter fréquemment le petit exorcisme de Léon XIII !

Publicités
Cet article, publié dans Ennemis de Dieu, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.