Endoctrinement de la dés-éducation maçonnique

T. de Chassey signale ici sur son blog la nouvelle offensive des laïcards au moyen de leur principal outil de subversion/mise à mort des intelligences et des consciences, j’ai nommé « l’éducation nationale ».

300

Le gouvernement a présenté ce jeudi des nouvelles mesures pour « l’éducation »…
Le ministre, l’extrémiste Najat Vallaud-Belkacem, a annoncé la nomination de 1000 « ambassadeurs de la laïcité ».

Sous ce titre ridicule se cachent de véritables commissaires politiques qui devront parfaire le formatage idéologique des enfants, dont l’affaireCharlie Hebdo aurait révélé certaines limites.

Ce millier de fanatiques (enseignants et personnels d’éducation) suivra une « formation à la laïcité » avant d’être déployé « pour aider les enseignants à aborder avec les élèves les questions relatives à la “citoyenneté, à la laïcité, à la lutte contre les préjugés” »

C’est-à-dire, en français : pensée unique, relativisme spirituel et laïcisme, cosmopolitisme et théorie du genre…

En outre, pour être sûr d’avoir des enseignants bien imprégnés de l’idéologie dominante, leur concours de recrutement évaluera désormais « systématiquement la capacité de ces derniers à faire partager les valeurs de la République ». (1)

Par ailleurs, une journée dédiée à la laïcité, avec son credo et probablement ses rites, sera instaurée le 9 décembre. (2)

La République veut remettre à l’honneur sa religion, qu’elle appelle « la laïcité », et qui est en réalité l’idéologie maçonnique.

L’étrangère Najat Vallaud-Belkacem navigue dans le sillage de son prédécesseur Vincent Peillon, qui avait lui-même largement mis l’accent sur l’idéologisation de l’école.

[…]

Vous pouvez lire la suite (avec une vidéo du possédé V. Peillon) sur le blog en suivant ce lien.

Notes de la Mésange : 

(1) La chose n’est pas nouvelle. La nouveauté, c’est que sûrs d’avoir gagné, ces laïcards n’essaient même plus de dissimuler leurs iniquités. En réalité, depuis bien des décennies, franc maconnerie secteles concours d’accès au professorat dit « des écoles » (= instituteurs) et au professorat de l’enseignement secondaire, comportent des épreuves idéologiques, orales et/ou écrites.

(2) Le lendemain de la Fête de l’Immaculée Conception…Notre-Dame appréciera sans nul doute. A la place des satanistes Bel-machin et consorts, je placerais carrément cette « fête » laïcarde de la destruction du Bien, du Beau et du Vrai, le 8 décembre, pour illustrer avec panache l’affirmation de C. Bertolone selon laquelle il est temps que « la religion catholique comprenne qu’il existe une religion au-dessus d’elle, et que c’est la religion de la république. »

Voyez ici les détails commentés de cette nouvelle « loi » prometteuse.

Publicités
Cet article a été publié dans Ennemis de Dieu, RSSF. Ajoutez ce permalien à vos favoris.