Menaces, excommunications et foutage de g…

L’Eglise conciliaire, qui n’a presque plus rien de catholique en elle (oui, je sais, je suis modérée, avec mon « presque »), qui lèche les babouches, les kippas, les tabliers en peau de cochon, et les pieds des « frères séparés » des hérésies variées de la grande parpailloterie, la Grande Prostituée donc, puiqu’on peut sans erreur lui attribuer ce nom, fulmine des excommunications non plus seulement envers les prêtres de la FSSPX, mais même envers leurs fidèles….

Voici en effet ce que vient de pondre l’un des bras droits du Bergoglio, l’un des huit qui aident cet antichrist dans ses sales besognes :

Albano FSSPX

Je traduis, parce que ça vaut le coup, en faisant de mon mieux, et en respectant la « majusculite » aiguë de l’auteur :

Diocèse d’Albano

NOTIFICATION AUX PAROISSES CONCERNANT  LA FSSPX

Au cours des dernières semaines, des demandes de clarification ont été adressées au Diocèse concernant la célébration des Sacrements à la FSSPX d’Albano.

A ce sujet, il est juste et à propos de rappeler que la sus-mentionnée « fraternité » n’est pas une institution (ni une paroisse, ni une association) de l’Eglise Catholique.

Ceci s’applique même après le drécet de la Congrégation des Evêques du 21 juin 2009, par lequel le Saint Père Beanoît XVI, faisant preuve de bonne volonté en réponse aux demandes réitérées du Supérieur Général de la FSSPX, a annulé les excomunications qu’encouraient les quatre Prélats depuis le 30 juin 1988.

Cela a été souligné par Benoît XVI dans sa Lettre aux Evêques de l’Eglise Catholique, du 10 mars 2009 : « La Fraternité n’a pas de statut canonique dans l’Eglise, et ses ministres – même s’ils ont été libérés de la sanction ecclesiastique – n’exercent aucun ministère légitime dans l’Eglise ». (in AAS CI [2009], n. 4, p. 272)

Le même Benoît XVI, dans la lettre pour L’unité de l’Eglise du 2 juillet 2009, ajoutait :
« La remise de l’excommunication était une mesure prise dans le contexte de la discipline ecclésiastique afin de libérer les individus d’un fardeau de conscience constitué par la plus lourde des peines ecclésisatiques. Cependant, les questions doctrinales demeurent évidemment, et jusqu’à ce qu’elles soient clarifiées, la Fraternité n’a pas de statut canonique et ses ministres ne peuvent exercer légitimement aucun ministère. » (in AAS CI [2009], p. 710-711).

En conséquence de ce qui précède, il est juste et approprié de redire ce qui a été formulé par Dante Bernini (NdlM : l’ancien évêque d’Albano) dans la Note Pastorale au sujet de la FSSPX où on peut lire :

Les fidèles Catholiques ne peuvent pas assister à la Messe, non plus que demander et/ou recevoir les Sacrements de ou dans la FSSPX. Agit autrement signifierait rompre la communion avec l’Eglise Catholique.

Ainsi, tout fidèle Catholique qui demande et reçoit les Sacrements dans la FSSPX, se place lui-même de facto en condition de rupture de communion avec l’Eglise Catholique. Une ré-admission dans l’Eglise Catholique devra être précédée par un chemin personnel adéquat de réconciliation, selon la discipline ecclésiastique établie par l’Evêque. (NdlM : énorme !!!)

Il est sincèrement attristant que de telles mesures, en particulier lorsqu’elles concernent l’Initiation chrétienne d’enfants et d’adolescents, soient en contraste avec les orientations pastorales de l’Eglise Italienne et, en conséquence, avec les choix du Diocèse d’Albano, ou des chemins de formation pour la croissance et la maturation de la vie de Foi sont favorisés (NdlM : en effet, on sait combien les prélats de l’Eglise conciliaire aiment les  enfants…surtout les petits garçons, hein ?).

Aux  Curés de paroisses, le devoir d’informer correctement les fidèles.

De la chancellerie d’Albano, le 14 octobre 2014

+ Marcello Semeraro, Evêque.

*******

Le Marcello aurait aussi bien pu ajouter :

PS : Bon, ben sans rancune, allez…on pensera très fort à vous à la Loge, c’est promis. Et regardez, si vous êtes sages et abandonnez définitivement cette vieille religion catholique qui vous occasionne tous ces soucis, on vous laissera même faire des bisous à François 1er, comme les chers « Evangéliques » , eux qui sont dans l’amitié du Très-Saint-Père, et en pleine communion avec l’Eglise gnostique luciférienne euh… pardon, je voulais dire : catholique !

Bisou !

Le pasteur protestant S. Galloza …bisou !

Publicités
Cet article, publié dans Conciliaires, est tagué , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Menaces, excommunications et foutage de g…

  1. Ping : Rome ~ Menzingen : Le chat et la souris – Il était une histoire… | Le CatholicaPedia Blog

Les commentaires sont fermés.