La contribution de St Alphonse au synode

Saint Alphonse de Ligori nous a donné par avance l’opinion de Notre-Seigneur sur les « résolutions » du synode.

Lisons un peu…

Nous arrivons enfin à la quatrième porte de l’enfer, celle par laquelle entrent le plus grand nombre des damnés : l’impureté.

L’impureté, dit-on, n’est pas un péché bien grave. Comment ? il n’est pas bien grave ! N’est-ce donc pas un péché mortel ? Ce péché est si révoltant, dit Saint Antonin, que les démons eux-mêmes ne peuvent le supporter. Il y a même des docteurs qui soutiennent que certains démons qui ont été d’un rang supérieur aux autres, se rappelant leur ancienne noblesse, dédaignaient de tenter l’homme pour ce péché ; figurez-vous donc combien d’horreur et de dégoût devra inspirer au Seigneur celui tel qu’un chien effronté, ou tel qu’un animal immonde se vautrera dans la fange de ce vice détestable : Canis reversus ad suum vomitum, et sus lota in volutabro luit. (II. Petre. II. 22.).

Mais les impudiques prétendent que Dieu aura compassion de ceux qui se livrent à ce péché, parce qu’ils sont de chair et par conséquent fragiles. Quel langage est-cela ? Ignorez-vous que les plus terribles châtiments que Dieu a infligés aux hommes ont toujours été la peine de ce péché ? C’est l’écriture sainte qui nous le dit, si Dieu a quelquefois montré du repentir d’avoir créé l’homme , dit Saint Jérôme, c’est parce que l’homme s’est rendu coupable de ce péché hideux :Poenituit eum quod hominem fecisset… omnis quippe caro corruperat viam suam. (Gen. VI.). Et c’est pour cela, dit Eusèbe, que les châtiments ont été si rigoureux : Pro nullo peccato tam manifestam justitiam exercuit Deus, quam pro isto. (Euseb. Epist. Ad Dama.). Le feu du ciel tombé sur 5 villes, engloutit dans un gouffre de feu tous leurs habitants coupables d’€™impureté. Ce fut pour la même cause que Dieu envoya le déluge universel qui fit périr tout le genre humain, une famille exceptée.[…]

Dieu a compassion de ce péché ? et c’est celui qui traîne le plus d’âmes aux enfers. La plus grande partie des damnés, dit saint Rémi, ne le sont que pour leur impureté. Le P. Segneri dit que l’impureté rempli le monde de pécheurs et l’enfer d’âmes. Hoc peccatum, dit Saint Bernard, quasi totum mundum trahit ad supplicium. (Tom. IV. Serm. 21.). Saint Isidore avait dit avant Saint Bernard : Magis per luxuriam humanum genus subditur diaboli, quam per coetera vitia. (Lib. II. Sen. Cap. 3.). La raison en est simple, c’est que notre inclination naturelle nous porte à ce vice. Aussi le docteur angélique dit-il que le démon se complaît infiniment à voir l’homme livré à ce péché, parce que ce péché attache, et qu’une fois plongé dans le vice, il est presque impossible d’en sortir. Nullus in peccato tenacior, dit Saint Thomas de Villeneuve, quam luxuriosus. (Cap. I. de S. Ildeph.).

Il y a plus, ce vice nous ôte la lumière céleste au point que l’impudique oublie Dieu tout à fait. Voluptates impudicoe, dit Saint Laurent Justinien, oblivionem dei inducunt. (De lib. Vitae.). cela se rapporte à ces paroles du prophète Osée. Non dabunt cogitationes suas, ut revertantur ad Deum suum, quia spritus fornicationum in medio eorum et Doninum non cognoverunt. (Os. V.). L’impudique méconnaît Dieu ; il n’obéit plus ni à Dieu ni à la raison, comme le dit Saint Jérôme. Il n’obéit qu’à  l’effervescence des sens, qui le rendent semblable aux bêtes. Nec paret rationi qui empetu ducitur. (S. Hier. In ep.).

Comme ce péché flatte les sens, il fait par suite contracter des habitudes funestes qui durent jusqu’à la mort. Vous verrez souvent des hommes mariés et même des vieillards décrépits livrés à de mauvaises pensées et à tous les péchés de leur jeunesse. Ce péché d’ailleurs est si aisé à  commettre que les fautes se multiplient au-delà de tout nombre. Demandez à un de ces pécheurs combien de fois il s’est abandonné à ses mauvaises pensées, il vous dira qu’il ne s’en souvient pas. Mais, mon cher frère, si vous ne connaissez plus le nombre de vos péchés, Dieu s’en souviendra ; et vous savez bien qu’un seul de ces péchés suffit pour vous précipiter dans l’enfer. Combien de paroles obscènes que vous avez proférées complaisamment, au grand scandale des autres ! Or, des pensées et des paroles on arrive aux faits et l’on finit par se plonger dans les voluptés les plus immondes, sus in volutabro lutti, sans se rassasier jamais, et voilà pourquoi ce péché se renouvelle chaque jour, et à chaque instant.

Mais quel parti prendre, dites-vous, contre tant de tentations dont je suis assailli ? Je suis fragile, je suis de chair. Eh bien ! puisque vous êtes fragile, que ne vous recommandez-vous à Dieu et à la Vierge Marie, source de toute pureté ? Puisque vous êtes de chair, pourquoi ne fuyez-vous pas l’occasion ? Pourquoi ne mortifiez-vous pas vos regards ? Saint Louis de Gonzague ne levait jamais les yeux sur une femme, même sur sa mère. Observez encore que le péché d’impureté est souvent cause de beaucoup d’autres péchés ; qu’il fait naître des haines violentes, qu’il provoque au vol, et surtout qu’il entraîne au sacrilège dans la confession et dans la communion, parce que qu’on rougit d’avouer toutes ses faiblesses. Remarquons de plus en passant que c’est à la suite des sacrilèges que viennent les maladies et la mort. Qui enim manducat et bidit indigne, dit l’apôtre, judicium sibi manducat et bidit, non dijudicans corpus Domini… Ideo inter vos multi infirmi et imbecilles, et dormiunt multi. (I Cor. XII. 19.). Saint Chrysostôme, en expliquant ce texte, dit que saint Paul parle de ceux qui sont punis par des maladies mortelles pour avoir reçu les sacrements en état d’indignité. Quando quidem peccabant quod participes fierent mysteriorum, non expurgata conscientia. (Chrys. In cap. 3 Isa.).

Extrait de « Les 4 portes de l’enfer« , par St Alphone de Ligori.

Publicités
Cet article, publié dans Doctrine, est tagué , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.