Les 13 secrets du bonheur

Au hasard de mes lectures, j’ai découvert ce matin un excellent blog tenu par un Catholique vivant en Angleterre (mais Italien à l’origine, d’après ce que j’ai pu comprendre).

Je vous recommande vivement la lecture de ce blog, si vous lisez l’anglais.

J’avertis mes amis sédévacantistes, que cette personne, « Mundabor », n’est pas sédévacantiste (elle affirme ici croire qu’un pape peut être hérétique sans cesser d’être pape), mais pas non plus agressive et folle-furieuse envers les sédévacantistes, comme certains blogs français qu’on connaît.

Pour ma part, bien que je penche, sans certitude absolue, vers l’opinion sédévacantiste, je trouve ce blog tout à fait passionnant. L’auteur est doué et plein d’humour, ce qui ne gâte rien. Il a simplement un problème de compréhension, vis à vis de la possibilité sédévacantiste, puisqu’il affirme ici qu’il croira que le siège de Pierre est vacant uniquement si la FSSPX le déclare. Pourquoi la FSSPX, et en quoi aurait-elle le pouvoir de déclarer une telle chose ? Mystère…C’est vraiment désopilant, mais il semble très sérieux. Comme quoi, même une personne intelligente (lisez son blog, vous verrez qu’à coup sûr il l’est) et bien intentionnée peut avoir un rouage qui a pété dans le cerveau : il faut passer par-dessus cette défectuosité, et prendre ce qui est bon. Et il y a beaucoup, beaucoup de bon dans ce blog.

Je traduis, pour ceux qui auraient séché les cours d’anglais tout au long de leur scolarité, un article sarcastique (la plume de notre blogueur trempe souvent dans le vitriol) que vous pouvez lire ici. Ce sera mieux si vous pouvez le lire en anglais, car ce texte perd de sa saveur à la traduction.

Les images sont de moi, en revanche.

*****

Les 13 secrets de Mundabor pour gâcher votre vie et compromettre votre âme

 

Pour faire suite aux profondes et sereines suggestions de notre « Humble-saint-Père » au sujet de « comment vivre une vie heureuse« , je me permets d’apporter ma contribution personnelle. Bien que je doute qu’elles atteignent au puissant effet de celles de notre pape, je suis certain que nul ne pourra me dire que mes suggestions sont plus stupides que les siennes. Et il y en a trois de plus, au cas où vous compteriez. Ce que, comme nous le savons tous, vous ne devriez pas faire.

Allons-y.

1. Caressez un chat.

Les chats sont de beaux animaux. Ils ne recherchent jamais d’avancement dans leur carrière, ni ne prient par coeur. Ils sont seulement en paix avec le Monde. Nous pouvons beaucoup apprendre des chats. Ils ont une si belle fourrure, hein ?

Caressez un chat chaque jour. Faites attention cependant. Tous les chats n’aiment pas cela.

2. Embrassez un arbre

Les arbres sont très importants pour nous. Sans eux comment pourrions-nous respirer, hein ? Les arbres ne sont jamais en train de courir nulle part, non plus. Ils SONT (insister lourdement ici). Embrasser un arbre fera passer en vous l’esprit calme de l’arbre. Ne pensez pas pendant que vous embrassez l’arbre : SOYEZ seulement.

3. Donnez un baiser à un enfant.

Les enfants sont la personification même de l’innocence. Vous devriez beaucoup aimer les enfants, et essayer de leur ressembler davantage. Faites un bisou à un enfant chaque jour. Quand la mère appelle la police, sautez au point 4.

4. Souriez à un policier.

Les policiers sont importants. Ils nous rappellent que nous sommes parfois méchants, non ? Les policiers peuvent également nous arrêter, et ils le feront si la mère est vraiment en colère. Alors, souriez beaucoup au policier. Il n’y a guère de bonheur dans la cellule d’une prison, si ?

5. Souvenez-vous de célébrer le dimanche

Le dimanche est, comme nous le savons tous, le jour de la Famille. Ainsi, les dimanches il y a l’obligation de passer du temps avec votre famille. Vous devriez manger avec votre famille, c’est pourquoi le dimanche est traditionnellement appelé un jour de « repas d’obligation ». Le dimanche est pour la famille. Détendez-vous. Mangez, buvez, buvez, buvez et soyez joyeux. C’est à cela que sert le dimanche. Le dimanche est pour la famille.

6. Félicitez le ciel

Chaque jour, prenez un moment pour dire « merci » au ciel. S’il est bleu, dites-lui « merci, ciel, d’être bleu aujourd’hui ! ». S’il est gris, dites-lui « merci, ciel, pour m’apprendre avec délicatesse à apprécier quand tu es bleu ! »

Chaque jour, essayez de sauter en direction du ciel, comme vous faisiez étant enfant. C’est tellement amusant, ah, eh, non ?

7. Ayez des pensées positives

Chaque jour, ayez des pensées positives, comme : « J’ai le meilleur des papes possibles ». Reposez-vous dans son humilité, son souci des pauvres, ses préoccupations sociales. Représentez-vous le embrassant son compère, Monseigneur Ricca, ou cuisinant casher avec son autre pote, le rabbin. Profitez de ce beau sentiment de paix et de diversité. Ne vous y attardez pas trop longtemps, cependant, sinon il deviendrait orgueilleux, eh ? Ah ?

Le sodomite Ricca caressant la joue de Bergoglio.

8. Ne jugez pas

Juger mettra les gens en colère contre vous. Pourquoi mettriez-vous les gens en colère ? C’est mieux si nous sommes tous bien ensemble, non ? Et qui sommes-nous pour juger ? Apprenez de François ! Par exemple, il y a ce Monseigneur…hum, euh, mais je disgresse…Les seules personnes qui jugent sont les néo-pélagiens, les réciteurs de rosaire, les vieilles filles, les gens sans joie, les diseurs de prières par coeur et ces sortes de méchantes gens. Moi je ne juge pas, bien sûr …!

9. Tenez ferme à votre coran

Bon, c’est seulement pour les musulmans, je pense ? Mais si vous ne l’êtes pas, tenez ferme à vos livres sacrés ! Oui, la Bible ça va, aussi ! Mais s’il vous plaît ne la montrez pas trop à la ronde. Nous ne « jugeons pas ». Voyez le point 8. De plus ils pourraient penser que vous voulez les convertir. Le prosélytisme est un non-sens solennel ! Un non-sens solennel, vous dis-je !

10. Battez-vous pour la Paix et la Justice Sociale. Et pour l’Environnement, aussi !

Chaque jour, faites ou dites quelquechose montrant à quel point vous vous en souciez. Exprimez votre désir de la Paixdanslemonde, ou de Lafindelapauvreté, ou de Sauverlaplanète.  Rengorgez-vous en le disant. Votre interlocuteur doit sentir votre absolue supériorité.

Commencez toujours par adopter la position morale la plus élevée, et tenez vous-y comme si vous étiez en 1968

11. Montrez-vous humble

Il est possible que vous occupiez l’étage entier d’un hôtel (j’en connais qui le font), mais déplacez-vous en bus ici et là, et prenez bien soin d’être vu par vos connaissances ! Rappelez-vous : nous devons être un peu malins dans cette vie, hein ? Jésus aussi le fit avec ses disciples, hein ? Non ? (hihi !)

Bergoglio à la cafète...

Bergoglio à la cafète…

12. N’ayez pas d’excessive assurance doctrinale

Vous voyez, toute assurance que vous avez pourra heurter quelqu’un d’autre, d’accord ? Vous pouvez délicatement suggérer que vous avez vos vérités, mais jamais insister là-dessus. Le Monde a voulu que nous ayons tous des croyances différentes, parce qu’il nous enseigne à célébrer la diversité. Comme le Monde est intelligent, hein ? Ah ? Non ?

13. Embrassez un invalide en public

Ceci est très important pour votre bonheur personnel. Chaque jour, embrassez un invalide tandis que les autres regardent. N’importe quoi fera l’affaire : un homme en fauteuil roulant sera bien, mais à vrai dire, il y en a pour tous les goûts.

A nouveau : il est capital pour votre bonheur que vous soyez vu. Puisque voir c’est croire, et que vos amis croiront que vous avez un coeur en or, hein ? Ah ? (hihi…)

Et voilà.

Pas aussi profond que François, je sais. Mais hé ! Je ne suis ni aussi pieux ni aussi humble que lui, non plus !

Mundabor

Publicités
Cet article, publié dans Conciliaires, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.