Synode conciliaire

Un vent de panique souffle sur Tradiland in english

Kasper, le destructeur

Kasper, le destructeur

Le site The Remnant s’affole en effet à l’approche du « synode » sur la famille prévu dans l’Eglise conciliaire pour octobre 2014. Ils ont même lancé une pétition pour faire annuler le synode, rien que ça. Comme si quelqu’un des antéchrists à l’oeuvre au Vatican se souciait le moins du monde de ce que pensent les petits restes de Catholiques d’un autre continent. Grands naïfs, va !

Le site d’opinion sédévacantiste Novus Ordo Watch donne son avis sur le sujet :

« Bien sûr, pour un journal catholique dirigé par des laïques américains, collecter des signatures à présenter au « saint Père » pour le convaincre d’annuler le synode d’octobre (à l’issue duquel Paul VI-le méchant sera « béatifié »), est vraiment risible. L’éditeur du papier (Michael Matt) et ses collaborateurs le savent certainement, mais nous suspectons que leur détermination à lancer malgré tout cette pétition idiote est le témoignage de la désespérance absolue qui a commencé à s’installer dans leur camp.« 

C’est également ce que j’ai ressenti à la lecture complète du très long article de The Remnant.

Voici ce qu’écrit The Remnant :

« D’abord ils se sont attaqués au Rit Romain, qu’ils ont détruit. Puis, ils se sont attaqués à l’Eglise Militante, qu’ils ont désarmée et soumise à l’esprit du temps. A présent, au synode, qui menace de devenir un Vatican 2 relancé, les évêques progressistes et leurs apparatchiks vont s’attaquer à la loi morale elle-même sous le prétexte de rechercher des « solutions pastorales » aux « défis que rencontre la famille »  – encore de ces slogans séditieux grâce auxquels l’idéologie  Vatican 2-iste a éclipsé les doctrines de la Foi. »

La caméra tourne ? On me voit bien ?

La caméra tourne ? On me voit bien ?

The Remnant brosse un bref mais délicieux portrait du Bergoglio, qu’il compare – sans le dire mais l’intention est claire -, à un caniche de cirque, un cabot prêt à tout et n’importe quoi pour capter l’oeil (des caméras, des fans…).

Selon The Remnant, en raison du comportement de François 1er, les fous-furieux apostats de tout poil, prélats de l’Eglise conciliaire, se sentent vivement encouragés dans leurs hérésies, sacrilèges, blasphèmes, et désacralisations en tout genre. Rien d’étonnant : on a vu cela ces dernières semaines avec par exemple (un exemple entre cent !) les sodomites revendiquer Dieu sait quoi dans l’Eglise conciliaire au cri du très-imbécile « qui suis-je pour juger ? »

Sac faisant la promotion des sodomites catholiques (sic)

Sac faisant la promotion des sodomites catholiques (sic)

Ce type n’ouvre guère la bouche que pour dire une énormité. Soit il est idiot, soit il est tout à fait intelligent et plus mafaisant encore que tous ses prédécesseurs réunis. Chapeau l’artiste : grâce à lui, les autres malfaisants ou débiles qui infestent l’Eglise conciliaire peuvent s’en donner à coeur-joie, tout en revendiquant l’exemple et les enseignements de Monsieur-humble.

The Remnant en a long à dire sur le sujet, depuis les louanges pro-marxistes, pro-pédérastes, pro-sodomites décernées par le Bergoglio, jusqu’à son mépris et ses insultes à l’égard de la Tradition et des Pères de l’Eglise (dans son « Evangelii Gaudium »), en passant par le massacre, comme par jeu et badinage, des malheureux Franciscains de l’Immaculée.

Ils sont mignons, à The Remnant : ils viennent tout juste de découvrir l’eau tiède. Tiédasse. Putride. L’eau du marigot conciliaire. Voilà ce qu’ils écrivent, stupéfaits, consternés :

« Nous sûmes que nous étions entrés dans un territoire jusqu’alors inconnu lorsqu’un journaliste non catholique fit cette remarque que le pape semblait avoir un problème avec le Catholicisme. Comme le synode convoqué par ce même pape approche rapidement, nous ne pouvons que craindre les suites. »

Un ami de 20 ans, prêtre rallié maintenant âgé, me confiait il y a quelques jours « appréhender beaucoup ce synode », d’autant plus qu’il augurait très mal des orientations qu’il allait prendre au vu déjà des dévoiements de langage utilisés : remplacer le terme bimillénaire d’ « adultères », qui est la définition exacte de la chose, par la périphrase : « divorcés-remariés »…comme s’il était possible de se marier une seconde fois lorsqu’on n’est pas veuf !

Je sens que ce mois d’octobre va être grandiose…

Notre Dame de la Salette, priez pour nous !

Notre Dame de la Salette, priez pour nous !

Publicités
Cet article, publié dans Conciliaires, est tagué , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.