La Révolution, conférence de L.H. Rémy

Une brève et intéressante conférence donnée par Louis-Hubert (que je salue bien amicalement s’il passe par ici), en mai dernier.

Pour répondre à la question de Louis-Hubert (qui la pose par pure réthorique, mais j’y répondrai tout de même, par curiosité 🙂 ), on peut estimer à 2 700 000 personnes le nombre de personnes qui vont à la messe  le dimanche et fêtes d’obligation, en France.

Un sondage IFOP réalisé en 2010 déclare en effet que 4,5% des habitants de France  sont « catholiques pratiquants », en précisant bien qu’ils vont à la messe chaque dimanche.

Le  souci ordinaire de ces sondages, c’est qu’en réalité la notion de « pratiquant » y est totalement erronée, puisque ces crétins de sondeurs considèrent comme « pratiquant » quelqu’un qui va à la Messe « au moins 1 fois par mois » ! Dans le cas de ce sondage, il a cependant bien été précisé en pages 5 et 7, que ces 4,5% concernent les gens allant à la messe tous les dimanches. Soit, les sondeurs deviennent moins stupides, c’est un progrès.

Deuxième souci, même parmi les gens qui vont à la messe tous les dimanches, beaucoup sont en état de péché mortel : on en connaît  tous en grand nombre autour de nous, parce que la grande majorité des conciliaires vit en état de péché tout en « pratiquant ». La plupart sont en état de péché mortel par rapport aux 6è ou 9è commandements (concubinaires, adultères, etc.); très nombreux ceux qui sont hérétiques (ne croyant et pratiquant de la Foi catholique que ce qui leur convient),  et la plupart des conciliaires ne se confesse jamais, même pas une fois l’an comme imposé par l’Eglise.

Le sondage ne pose évidemment pas la question « faites-vous en sorte d’être toujours en état de grâce ? »…et c’est bien dommage, parce que cela seul nous renseignerait précisément sur la question. On pourrait déjà éliminer du décompte ceux, la majorité je le crains, qui répondraient « hein ? Ca veut dire quoi ? ».

Le diocèse de Nanterre, entre autres monstruosités, leur donnera certainement raison, puisqu’il écrit sur sa page consacrée à la « réconciliation » (sic) :

« Jadis, la confession était très importante pour rester en état de grâce car le péché mortel entraînait le châtiment éternel de l’enfer. Cette perspective entraînait l’inquiétude et parfois le scrupule. »

Il faut en conclure que les modernistes soit ne croient plus au péché mortel, soit ne croient plus à la confession, soit affirment qu’un péché mortel ne conduit pas à l’enfer. Ou bien les trois ensemble, allez savoir.

Un site a quant à lui tenté de recenser « en gros » les Catholiques véritables, dits « de tradition ». Bref, les Catholiques. Il en a trouvé environ 85 000 en France, chiffre qui me paraît raisonnable, étant donné qu’il prend en compte les ralliés divers et variés. Parmi ceux-ci, beaucoup sont bi-ritualistes, certes, mais le fait qu’ils aillent AUSSI à la vraie Messe prouvent qu’ils ont le souci de leur âme, et qu’ils font donc partie a priori des gens « en état de grâce » ou cherchant à l’être.

Récapépétons : notre pauvre pays posséderait donc actuellement 2,7 millions de (peut-être) catholiques pratiquants, et (ou : « dont » ?) 85 000 tradi ou proto-tradi qu’on peut penser être tous en état de grâce.

Il est extrêmement difficile d’estimer la fraction de véritables catholiques parmi la floppée des 2,7 millions de conciliaires, ceux qui par exemple n’adhèrent pas à la bordée d’hérésies et de blasphèmes balancée par le diocèse de Nanterre (et les autres diocèses). J’essaierais bien d’être large, et de dire « 1 sur 5 » ? Mes amis me jugeront bien trop optimiste, mais allez, admettons.

Un cinquième de 2,7 millions,  cela nous fait 540 000 personnes qui s’efforceraient d’être en état de grâce.

Voici donc ma réponse à la question de Louis-Hubert : 85 000 personnes, à coup sûr, 540 000 en étant très optimiste.

Si comme certains le pensent (je suis sceptique), les châtiments de Dieu qui s’abattront sur la France ne laisseront quasiment comme survivants que des gens en état de grâce, on peut dire qu’il va y avoir beaucoup de place tout d’un coup…et beaucoup de boulot pour peu de bras !

Publicités
Cet article, publié dans Politique, est tagué , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.