Medjugorje : canular humain ou diabolique ?

« Car il viendra un temps où les hommes ne supporteront plus la saine doctrine, mais ayant la  démangeaison d’entendre des choses agréables, ils se donneront une foule de docteurs selon leurs propres désirs, détourneront l’oreille de la vérité, et se tourneront vers les fables. »

Deuxième épître de St Paul à Timothée.

 

loupL’une des conséquences les plus graves (pour le salut des âmes) de la défection d’un Chef catholique, depuis vatican 2, n’est-elle pas le pullullement, tels des vers grouillant sur une charogne, des fausses apparitions et des fausses révélations privées ?

Ces contrefaçons, mystifications humaines ou diaboliques, eussent été autrefois sévèrement jugulées par l’autorité pontificale et n’auraient pu dépasser un réseau d’influence purement local : Medjugorje, par exemple, aurait peut-être exercé sa nuisance sur quelques patelins aux alentours immédiats du lieu des « apparitions », mais guère au-delà. Le Pape eût vraisemblablement dépêché enquêteurs et exorcistes sur place, interdit aux « voyants » d’ouvrir la bouche et de se livrer à leur cirque sous peine d’excommunication, interdit à tout catholique de se rendre en pélerinage sur les lieux, etc.

Hélas, nous vivons à la fin de la fin des temps, et la « saine doctrine » a quasiment disparu, non seulement parmi la masse des fidèles, mais surtout parmi la fausse Eglise post-catholique et pré-apocalyptique qui occupe le Vatican depuis Jean XXIII.

Il suffit pourtant de quelques connaissances élémentaires du catéchisme – que devrait en principe posséder tout gamin ayant fait sa première communion – pour identifier le véritable acteur et inspirateur de Medjugorje….

Seul l’évêque du lieu, un conciliaire, a vu clair dans cette histoire, et a tenté d’empêcher,

L'évêque conciliaire de Medjugorje, seul contre tous...

L’évêque conciliaire de Medjugorje, seul contre tous…

en vain, la propagation de la vague « apparitionniste ». Il ne semble pas qu’aucun appui lui ait été donné par ses supérieurs, bien au contraire….voilà qui est révélateur de l’état moribond de l’Eglise conciliaire.(*)

Le plus inquiétant, peut-être, est la publicité que certains prêtres médiatisés ont fait ou font pour cette entourloupe satanique, dans la plus complète désobéissance et le plus complet mépris des jugements rendus par l’ordinaire du lieu dont nous venons de parler. Les deux plus connus sont certainement René Laurentin, un prêtre moderniste dont on peut dire qu’il a promu et encouragé toutes les mystifications diaboliques notables depuis au moins 40 ans (en engrangeant un énorme paquet d’argent au passage, grâce à ses livres sur ces sujets), et l’ex chef-exorciste du Vatican, Dom Gabriele Armoth, fanatique non seulement de Medjugorje, mais aussi du charismatisme. Si on peut comprendre le comportement un Laurentin, moderniste, en pratique apostat conciliaire, qui a pu voir là une occasion rêvée de faire de l’argent, on comprend moins un Gabriele Amorth, qui de par ses fonctions d’exorciste, devrait posséder très largement le discernement nécessaire pour se prémunir d’erreurs aussi graves. Il est la triste preuve, ce me semble, de la puissance d’égarement où le modernisme plonge ses sectateurs (ne disait-il pas également, dans son livre Confessions, que « Jean-Paul II était très puissant contre les démons » ? Aveuglement aussi absolu que tragique…)

Pour en revenir à Medjugorje, voici quelques perles proférées par l’apparition qui se prétend la Très Sainte Vierge :

« Les membres de toutes les religions sont égaux devant Dieu. Dieu règne sur chaque religion comme le souverain dans son royaume. » (message du 1er octobre 1981). Hérésie évidente, est-il besoin de développer ?

A plusieurs reprises, l’apparition conseille la lecture de Maria Valtorta (condamnée en 1949 et mise à l’ Index en 1959 par l’Eglise Catholique – pas la conciliaire, je dis bien : catholique)

Le site du CRC note sans tourner autour du pot (aux roses) :

L’œcuménisme relativiste n’est pas la seule hérésie de Medjugorje : signalons en passant une doctrine erronée sur la résurrection de la chair, sur l’enfer, où les damnés sont toujours « enfants de Dieu » et où selon Mirjana [l’une des « voyantes »]  « les gens commencent à se sentir confortables » !, sur la médiation de la Vierge Marie, niée de façon insistante par la Gospa : « Je ne dis pas de toutes les grâces. Je reçois de Dieu ce que j’obtiens par la prière. » « Jésus préfère que vous vous adressiez directement à lui, plutôt que par un intermédiaire. »

La liste des mensonges, hérésies, grossièretés, etc. proférée par l’apparition est interminable. Le site de la CRC en a déjà dressé une liste impressionnante (voir lien ci-après)

Qu’après cela il y ait encore des gens qui se disent catholiques pour ajouter foi aux « apparitions » de Medjugorje dépasse l’entendement, à moins d’un aveuglement surnaturel.

Reste à savoir si Medjugorje est un canular humain (à visée cupide) ou satanique ? Possiblement un peu des deux, ou selon moi humain au départ, puis « récupéré » par le grand Malin par la suite

*****

Quelques lectures et témoignages accablants sur Medjugorje :

http://saintespritdeverite.e-monsite.com

L’étude capitale faite par la CRC sur le sujet : http://crc-resurrection.org/

http://renefouquet.e-monsite.com

http://louisbelanger.com/

Sur Medjugorje et le « renouveau charismatique » :

http://bibliothequedecombat.wordpress.com

En anglais :

http://www.traditionalcatholic.info/medjugorje/

*****

Notes :

(*) Lire à ce sujet sur le site de la CRC comment le malheureux s’est battu seul contre Wojtyla et ses roquets Ratzinger et von Balthasar, trop heureux de trouver dans les « apparitions » de Medjugorje la confirmation de leur délire oecuménino-satanique, et de la première abomination d’Assise (1986) qui était alors en préparation.

Publicités
Cet article, publié dans Conciliaires, est tagué , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.