Deux meurtrières de 12 ans

Je ne suis pas du genre à affectionner les rubriques de « chiens écrasés », mais je crois que le fait divers qui s’est produit il y a quelques jours dans un état d’Amérique du Nord vaut la peine d’être rapporté, tant il est significatif des temps que nous vivons.

Deux gamines du Wisconsin, Anissa Weier et Morgan Geyser, ont entraîné une de leur camarade de classe du même âge (12 ans, donc) dans les bois sous prétexte d’une partie de cache-cache, et l’ont poignardée de….19 coups de couteau.

L’Ange gardien de la pauvre victime veillait, et lui a permis (alors que les deux meurtrières l’avaient crue morte et abandonnée)  de se traîner jusqu’à un chemin proche où la Providence faisait au même moment passer un gars à vélo. Celui-ci avait sur lui un téléphone portable et a appelé les secours.

L’état de la petite fille s’améliore, et d’après les communiqués-type, « ses jours ne sont plus en danger ». Ceci est en soi un véritable MIRACLE, si on considère que les 19 coups portés non seulement aux bras et jambes, mais aussi à l’abdomen, avec une lame de 13 cm, n’ont détruit ou irrémédiablement endommagé AUCUN organe vital…ce qui semble humainement impossible. Les chirurgiens disent qu’elle a frôlé la mort, l’un des coups ayant été porté à quelques millimètres d’une artère près du coeur.

Morgan Geyser, l’une des deux meurtrières, 12 ans

Coffrées et inculpées de « meurtre au 1er degré », les deux meurtrières ont avoué quelques « détails » intéressants :

– elles ont voulu tuer leur camarade de classe pour rendre un culte à un monstre/démon imaginaire appelé « slenderman », une créature mytique, sorte de légende urbaine d’internet. (cliquez pour lire la définition du monstre sur wikipedia).  Il leur fallait « assassiner quelqu’un pour avoir accès au monde du slenderman » (sic).

– elles ont prémédité leur meurtre, et cherchaient depuis décembre 2013 « l’occasion idéale » : elles avaient d’abord pensé l’égorger dans son sommeil, puis envisagé de l’assassiner dans une salle de bain « parce que c’est plus facile à nettoyer ensuite » (sic)…

– l’une des meurtrières a dit aux policiers que le « Slender Man » la « visite dans ses rêves », et que la créature « peut lire dans ses pensées ».

– elles disent n’avoir aucun repentir ou au minimum aucun petit regret de leur geste, et avouent que « c’est bizarre ».

Il n’y a que les mécréants contemporains pour ne voir aucun lien entre ce genre de « faits divers » et le satanisme, et plus précisément la possession satanique. Possession volontaire, évidemment.

Tout au plus certains accusent-ils sottement le « créateur » du mythe du « slenderman » et le site  qui héberge ces histoires de littérature fantastique.

Les histoires « pour se faire peur » ont toujours existé, mais la généralisation du culte du démon est tout de même relativement récente, surtout s’agissant d’enfants. Satan s’adapte volontiers aux modes, prenant « l’aspect » des monstres contemporains comme le « slenderman », mais au fond ses méthodes sont toujours les mêmes depuis la nuit des temps (je pense en particulier à ce détail révélateur « il me visite dans mes rêves »). Un exorciste d’expérience nous en dirait certainement fort long sur le sujet…

Il y a eu des précédents à cette tragique histoire, et nul doute que le phénomène ira s’amplifiant au fur et à mesure que nous approcherons du règne de l’antéchrist.

Dans son livre Histoire et actualité du satanisme. La démoncratie, paru en 2002 chez Chiré, Jean-Marie Algoud écrivait par exemple à la page 254 :

« Mars 2001 : Un collégien âgé de 11 ans et demi, actuellement en sixième à Montbéliard (Doubs) a reconnu, hier, être l’auteur d’une tentative de meurtre sur sa mère. Les premiers éléments de l’enquête ont établi que trois armes dif­férentes, une hachette, une sagaie et une baïonnette, avaient été utili­sées par l’enfant pour tenter de la tuer.
Il n’y a pas eu de dispute ou de querelle grave avec sa mère avant l’agression. Cette affaire ne manque pas de rappeler le double meurtre commis il y a quelques mois, à seulement une quinzaine de kilomètres de Béthoncourt. Un garçon de 15 ans avait sauvagement poignardé ses parents, sans que, là non plus, aucune raison n’ai expliqué son geste.
Satanisme?  Nul ne le sait. Mais comment se fait-il que ces vio­lences d’enfants se multiplient en même temps que les violations de tombes, de lieux et d’objets sacrés ? »

Autre cas, un peu plus ancien (entre des dizaines connus…sans parler de ceux qu’on ignore !)

15 juin 1996 aux Etats-Unis : Trois enfants de 15 à 17 ans ont torturé et sacrifié à Lucifer une fillette de 15 ans, à San Luis Obispo (Californie). Ils estimaient gagner ainsi leur  « billet pour l’enfer ». (ibidem page 231)

*******

Sources :

http://time.com/2817524/slender-man-murder-charge-waukesha/

http://www.mirror.co.uk/news/world-news/slender-man-attack-harrowing-911-3647724

http://www.lapresse.ca/international/etats-unis/201406/03/01-4772602-deux-adolescentes-accusees-de-tentative-de-meurtre.php

Publicités
Cet article, publié dans Ennemis de Dieu, est tagué , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.