Histoire cochonne (2)…

Suite de ma lecture du site : http://www.info-bible.org/science/evolution.htm

dont le premier volet est ici :
http://wp.me/p43vIj-5k

—————————————————————————————–

Vers le dernier quart de la page, l’auteur aborde la partie selon moi la plus intéressante de la question : A QUI PROFITE LE CRIME ??

Les notes en bleu sont de moi.

——————————————————————————————-

Théorie de l’évolution: du « sur mesure »

La grande question est de savoir si ce qu’on veut nous faire croire est avancé par des hommes de science ou par des escrocs? L’évolutionnisme serait-il la plus grande farce qui ait jamais été concoctée? Si oui, quel est alors le mobile des évolutionnistes?

La réponse à cette question est d’une extrême importance… Il importe donc d’aller à la source, de découvrir la genèse de cette affaire, d’en rechercher les causes comme on le ferait pour une maladie, un mouvement, une philosophie.

L’évolutionnisme a été sans doute la théorie qui a le plus marqué notre 20e siècle. Cette théorie a entraîné des conséquences incroyables.

–  Elle sous-tend la pensée des nazis. Darwin a écrit un livre intitulé De l’Origine des Espèces (avec comme sous-titre: La préservation des races favorisées dans la lutte pour la vie). Il n’y eut pour Hitler qu’un petit pas à faire, lui qui était un fervent évolutionniste, pour aller du concept de « survie » à celui de « domination » des races du nazisme.
Quant à Mussolini, ses discours étaient toujours émaillés de slogans évolutionnistes. Son zèle évolutionniste lui rendait méprisable l’idée de la paix, qu’il considérait comme quelque chose d’adverse à l’évolution: la guerre devait accélérer le processus de cette dernière qui, selon lui, était le but suprême à atteindre.

– Rappelez-vous aussi que Karl Marx s’éprit à tel point de l’évolutionnisme lorsqu’il lut l’ouvrage de Darwin qu’il pensa y avoir trouvé la base scientifique du communisme.
Etant donné que le communisme, ainsi que toutes les autres idéologies athées, ne croient pas en l’existence d’un Créateur, ils doivent forcément expliquer le monde d’un point de vue matérialiste et évolutionniste. Marx pensa avoir trouvé la réponse dans le darwinisme.

Le communisme est basé sur l’évolutionnisme. Un pasteur asiatique raconte que lorsque les communistes s’emparèrent de son village, la première chose qu’ils firent fut d’endoctriner tout le monde dans l’évolutionnisme, base du communisme

. – Cette idéologie prévaut non seulement dans le monde oriental, mais aussi dans le monde occidental, nous avons ce qu’on appelle l' »humanisme séculier » dont le fondement est l’évolution. 

Pour preuve, l’Association Humaniste (U.S.A.) a désigné Carl Sagan « Humaniste de l’année » pour sa série en dix épisodes sur l’évolution. Les deux premiers articles du Manifeste Humaniste ne traitent que de l’évolution, affirmant que l’homme est un produit naturel de son environnement, qu’il n’a pas été créé, mais a évolué.

Nous voyons par conséquent que, soit que nous parlions de nazisme, de fascisme, de communisme, d’humanisme séculier, voire même de satanisme, l’évolutionnisme est le tronc commun qui les porte tous.

Quels ont été, dans notre siècle, les autres fruits de l’hypothèse évolutionniste?

– Comme un raz-de-marée, une révolution sexuelle a balayé l’occident et le reste du monde. Tout est maintenant permis! Au début, il y eut la pornographie; puis l’adultère; puis l’inceste et l’homosexualité; et maintenant, comme corollaire, la bestialité. Nous sommes en présence de toutes les formes d’immoralité sexuelle charriant avec elles une épidémie galopante de maladies vénériennes. Actuellement, notre continent est ravagé par vingt-cinq maladies vénériennes transmissibles. Comment en est-on arrivé là ?

Quelles motivations derrière la théorie de l’évolution?


L’évolutionnisme évacue Dieu et par-là même, il évacue tout concept de finalité, de but ou de sens.

Car sans Dieu, plus rien n’a de sens dans le monde. Il n’y a pas de mot qui soit plus anathème pour un evolutionniste que celui de « téléologie », concept par lequel nous affirmons que tout a un but, un sens (« téléologie », Petit Robert : Etude de la finalité. Science des fins de l’homme).

Bien que l’œil semble avoir une raison d’être, pour un évolutionniste il n’en a aucune – il est juste là par hasard. Et s’il n’y a pas de raison d’être, il n’y a pas non plus de sens à quoi que ce soit; et si rien n’a de sens, alors tout est bien sûr permis! Il n’y a plus de règle du jeu, tout est relatif. 
Il n’y a plus d’absolus moraux. C’est la loi de la jungle.

Aldous Huxley, chef de file athée et évolutionniste, auteur du livre Le Meilleur des Mondes  a dit ce qui suit: « J’avais des raisons pour désirer que le monde n’ait pas de sens; par conséquent, je partis du principe qu’il n’en avait aucun et il ne m’a pas été difficile de trouver des raisons satisfaisantes à l’appui de ma supposition… Pour moi-même et sans doute aussi pour la plupart de mes contemporains, la philosophie du non-sens fut essentiellement un instrument de libération. La libération que nous désirions était simultanément la libération d’un certain système politique et économique (le capitalisme) et la libération d’un certain système de moralité. Nous récusions la morale parce qu’elle faisait obstacle à notre liberté sexuelle« . [QUEL AVEU !]

Sir Julian Huxley fut un autre Huxley célèbre. Il était le petit-fils de Thomas Huxley, connu comme « le bouledogue de Darwin ». Sir Julian a été un des précédents présidents de l’UNESCO (United Nations Educational Scientific Cultural Organization) et, probablement, le biologiste évolutionniste le plus célèbre.

Je fus stupéfié lorsque je l’entendis dire au cours d’une émission télévisée:
« Nous avons tous sauté sur l’Origine (entendez: L’Origine des Espèces, de Darwin) parce que…« 

..parce que… Qu’est-ce que ce grand scientifique allait donner comme raison? Pourquoi se sont-ils tous ralliés à l’Origine? On pouvait valablement supposer qu’il allait finir la phrase en déclarant que c’était parce que les preuves scientifiques si objectivement établies étaient si accablantes, et convaincantes que nous étions tous obligés d’admettre sa crédibilité. Mais ce n’est pas ce qu’il dit.

Sir Julian déclara; « Nous avons tous sauté sur l’origine parce que la notion de Dieu faisait obstacle à nos mœurs sexuelles ». (quand ils ont certains d’avoir gagné la bataille, les illuminati ont tendance à dire les choses clairement !) 

—————————————————————

En complément de cette lecture, on écoutera avec profit la conférence récente de Dominique Tassot en Suisse.

Dans cette conférence, faite pour des non-scientifiques donc parfois un peu trop « simplette » pour des scientifiques, M. Tassot n’a pas abordé l’aspect primordial du : « à qui profite le crime ? » ni celui tout aussi révélateur du : « qui finance le crime ? », ce qu’on peut bien sûr regretter. Le conférencier expose en revanche quelques preuves de splus convaincantes parmi les plus connues, de la fausseté de l’idéologie évolutionniste. Il insiste particulièrement sur l’usurpation que ses sectateurs ont fait du nom de science, ce qui pour nous autres scientifiques est un scandale dans le scandale.

Nous avons légitimement en effet le devoir d’être doublement scandalisés : d’abord par la finalité de cette idéologie qui est de détruire de fond en comble le Catholicisme dans le coeur des occidentaux, ensuite par la honteuse escroquerie qui fait passer cette croyance totalitariste pour de la science.

La vidéo de la conférence est précédée d’un discours assez long de mon confrère Julien Gunziger, grand bavard devant l’Eternel 🙂 et finalement la conférence de Dominique Tassot commence vers 15 mn.

Publicités
Cet article, publié dans Ennemis de Dieu, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.