Cherche collier anti-aboiements…

Il en existe de deux types : l’un envoie des ultrasons, l’autre de faibles décharges électriques. Il paraît qu’il en existe maintenant qui pulvérisent du poivre dans la truffe.

Peut-être est-ce ce dernier qu’il faudrait privilégier pour traiter le mal-être (sentiment d’abandon ? angoisse de séparation ?) d’Olivier de Sagazan.

Ce canidé d’un nouveau genre (encore un, eh oui, à ajouter aux LGBTQ : C pour « canis lupus »), auto-proclamé « plasticien » (euh….plastiCHIEN ?), a réalisé « une performance artistique » en aboyant (sic) 7 heures d’affilée à St Nazaire devant un bureau de vote dans la journée du dimanche 30 mars. Motif : protester contre la présence du Front National.

Les flics alarmés sont venus voir de quoi il retournait : était-ce un chien tueur de poules ? Apparemment, le détraqué n’a pas été embarqué pour trouble à l’ordre public, ni pour trouble aux oreilles du voisinage, au contraire des « veilleurs » ou des « sentinelles » placés en garde-à-vue la nuit dernière.

Olivier en pleine prestation, juste avant son sauvetage par la SPA locale.

Encore une malheureuse occasion de constater le manque de moyens financiers et humains de la SPA.

Selon les journaux locaux, ce n’est finalement que vers 18h qu’Olivier aurait trouvé une place dans un chenil de la ville. Il a été castré à son admission et a subi un traitement complet anti-puces, les aboiements semblent s’être calmés depuis qu’il ne voit plus le bureau de vote incriminé.

On recherche en ce moment activement ses propriétaires. Cependant, n’étant ni tatoué ni pucé, la pauvre bête risque l’euthanasie à court terme, comme les enfants belges.

Si donc vous connaissez les maîtres d’Olivier, faites diligence et manifestez-vous rapidement  auprès de la SPA de St Nazaire.

Source de l’image et compléments d’info : http://www.contre-info.com/un-artiste-de-gauche-aboie-pendant-7h-contre-le-front-national

Publicités
Cet article, publié dans Divers, est tagué , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.