Vers de nouvelles régions ?

Un pas de plus en perspective, dans notre malheureux pays réduit en esclavage, un pas de plus vers ce que « prophétise » Pierre Hillard depuis plusieurs années.

D’abord le redécoupage de la France en régions basé sur…rien (car quel point commun y-t-il entre Chamonix et Clermont-ferrand, qui seraient pourtant dans la région « Rhône-Alpes-Auvergne » ?)..et puis ensuite ? Ensuite les euro-régions pour terminer de dissoudre ce qui fut la France dans le néant, dans le conglomérat du rien aux mains des tyrans du « nouvel ordre mondial ».

Pendant ce temps-là, les gens ne causent que de deux pouffiasses et de leur maquereau…voilà ce qui les intéresse, ce qui les préoccupe !

Pauvre France !

Extrait d’un article paru aujourd’hui sur « Romandie » :

France: le gouvernement s’oriente vers la disparition de certaines collectivités

PARIS – Pris à la gorge sur le plan financier, le gouvernement français est en train d’opérer à toute vitesse une révision de sa doctrine en matière de décentralisation, préconisant désormais la disparition de certaines collectivités pour simplifier le millefeuille territorial.

Le président François Hollande a jeté un pavé dans la mare mardi en affirmant – ce qu’aucun membre du parti socialiste n’avait fait avant lui – qu’il fallait faire évoluer le nombre des régions dans le cadre d’une réforme de la décentralisation, une thèse défendue à droite depuis plusieurs années.

Dans un pays de 66 millions d’habitants, il s’agirait de ramener les régions à une quinzaine, au lieu de 26 actuellement (dont 22 en métropole), selon le porte-parole des députés socialistes Thierry Mandon.

Le gouvernement s’est refusé à confirmer ou démentir cet ordre de grandeur. Par comparaison, l’Allemagne compte 16 Länder pour 82 millions d’habitants.

Le ministre du Budget Bernard Cazeneuve a proposé d’instaurer un bonus aux collectivités qui fusionnent ou se rapprochent.

Et jeudi, le Premier ministre Jean-Marc Ayrault a pris tout le monde au dépourvu en se prononçant pour la suppression des départements de la première couronne parisienne, limitrophes de la capitale.

Quant aux régions, elles auront des compétences économiques renforcées et exclusives, selon Mme Lebranchu.

Publicités
Cet article, publié dans Mondialisme, Politique, est tagué , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.